Skip to main content Skip to search

Posts by JD_@dmin

Des bulbes mellifères en hiver

Des bulbes mellifères

Les abeilles sont en danger partout sur la planète. Même si les raisons sont multifactorielles, la cause principale est quand même le manque d’une nourriture saine et non polluée. Nous pouvons agir en proposant aux abeilles mais aussi aux autres insectes pollinisateurs des sources multiples et variées de nourriture.

En hiver, que proposer ?

Avec certains bulbes très simples, vous pouvez proposer aux insectes une source de pollen pendant les mois de février jusqu’à avril pour couvrir la période printanière. Pendant cette période, il y a régulièrement des périodes plus douces pendant lesquelles la végétation peut s’avancer un peu, et pendant lesquelles les insectes s’aventurent dehors pour la première fois ! C’est à ce moment que les sources de nourriture sont importantes.

Le perce-neige

Un des premiers à  apparaître , parfois au milieu de la couche neigeuse est le perce neige. Facile à acclimater, il se multiplie facilement, et se végétalise dans des sous bois légers, ou dans une pelouse. L’important comme pour tous les bulbes , c’est de bien lui laisser refaire ses forces après la floraison grâce à ses feuilles. Ne coupez pas les feuilles trop vite et attendez qu’elles jaunissent d’elle-mêmes ! Découvrez ici le principe  de la culture des bulbes.

Le crocus

Encore une star du jardin et de la pelouse !! Les abeilles et les autres insectes raffolent de son pollen ! Utilisez le sans arrière pensée…et grâce aux crocus, vous aurez , vous aussi, le plaisir des fleurs en hiver !

Le scille de Sibérie

Ravissante petite fleur bleue aux multiples clochettes, qui fait penser à une mini jacinthe ! Elle végétalise les sous bois, ou tapisse vos massifs avec beaucoup de vigueur ! A découvrir !

Le muscari

Bien connu des amateurs de jardin, il est souvent mélangé avec les petites jonquilles jaunes, ou parfois quelques tulipes roses…pour un décor de peintre! Il ne prend pas de place, mais quel bonheur de découvrir sa tendre fleur bleu !

Read more

Trucs et astuces : Les brocolis en hiver…

Les brocolis

La saison des brocolis bat son plein. L’été humide leur convient à merveille : peu de chenilles, une belle racine et des pommes superbes ! Mais après la première coupe du brocoli, nous aimons tous prolonger la récolte..Voici mon truc pour manger des brocolis encore en hiver

Résistant en hiver

Le brocoli est très résistant au froid…pas autant que le chou de Bruxelles, mais quand même!! La plante est capable de survivre sous la neige et lors de grosses gelées. Nous allons donc utiliser cette capacité pour prolonger la récolte !

Prolonger la récolte

Après avoir coupé la pomme principale, située au centre de la plante de chou brocoli, laissez toujours votre plante en place. La saison est encore douce, et la plante va continuer à se développer. Elle va rejeter aux aisselles de ses larges feuilles…et vous verrez alors apparaître des petites pommes de brocolis sur le pourtour de la plante. Je laisse toujours au moins 5 à 6 plantes de brocolis en place pendant l’hiver, car elles vont m’assurer une production, certes irrégulière, mais bien réelle de brocolis. Suivant la température et l’ensoleillement, je récolte ainsi plusieurs fois des portions de brocolis !!

Read more

Trucs et astuces : Les engrais verts

C’est quoi un engrais vert ?

Un engrais vert , c’est une plante que l’on sème, après la culture en automne , ou avant la culture au printemps, pour enrichir le sol. Leur propriété principale est  de fixer l’azote dans le sol par leur racines. Mais, l’engrais vert a aussi de multiples avantages. Avant la nouvelle culture, on fauche l’engrais vert  ou on le broie; et ensuite on l’incorpore dans le sol.

Les avantages ? Ils sont nombreux!

Pour entretenir la terre du potager, rien de tel que d’essayer de couvrir la terre en permanence ; car une terre nue est soumise aux intempéries. Les pluies denses vont lessiver le sol, et entraîner les nutriments par le ruissellement. Cela appauvrit le potager. Le soleil, quant à lui, désèche la terre et forme une croûte qui empêche l’eau d’entrer. La terre nue est aussi livrée à l’invasion des adventices (mauvaises herbes). Profitez donc  qu’une planche de culture se libère, et couvrez le sol avec un engrais vert. La plante va pousser, couvrir le sol, et l’enrichir par ses racines qui fixent les nutriments ou en apportent de nouveaux dans votre sol.  Vous nourrirez ainsi le sol pour la prochaine culture.

Que choisir ,

Essayez de varier vos engrais en fonction de vos cultures…si vous avez mis des choux à cet emplacement cette année, préférez un engrais qui ne soit pas de la famille des crucifères (choux,radis, navet), plutôt la phacelie, le trèfle….Après des pommes de terre, rien de tel qu’un bon semis de moutarde qui recouvrira le sol et l’enrichira pour l’an prochain.

Les différents engrais verts

Le trèfle incarnat est aussi une variété intéressante et se sème généralement après les cultures d’été. Préférez le au trèfle blancs; car le trèfle blanc est vivace, et il a tendance à s’installer un peu trop bien!  Il fixe l’azote de l’air au niveau de ses racines, et son système radiculaire décompacte le sol. Il sera fauché en Mars/Avril et une culture de printemps pourra suivre.Il a l’avantage de ne pas être une variété vivace contrairement aux autres trèfles. Ainsi une fois coupé à ras terre il ne repoussera pas (ou très peu).

Le sarrazin, lui , ne peut pas être utilisé comme engrais vert en hiver, car il craint le gel. Il nourrit le sol en azote et phosphore. Son pouvoir couvrant est excellent, et il supporte une terre un peu acide.

Le seigle a un système racinaire très dense et profond. Il est résistant au froid et aux gelées et supporte les terres pauvres. Il peut se semer tardivement, jusqu’en Octobre/Novembre. Les céréales sont souvent associées avec une légumineuse, pour combiner plusieurs avantages .Les céréales aèrent et le sol en profondeur avec leur système racinaire puissant; alors que les légumineuses structurent le sol en surface. L’utilisation de plusieurs espèces concurrence mieux les mauvaises herbes.

La moutarde fixe l’azote dans ses racines, et lors de l’enfouissement, enrichit considérablement le sol. Elle peut se semer avant l’hiver ou au printemps, de mars à octobre, car elle résiste au gel. De la famille des crucifères, comme les choux, il vaut mieux mieux ne pas la semer à des emplacements où vous avez cultivé vos choux, radis, navet.. Préférez lui un autre engrais qui apportera des nutriments différents.

La phacélie est une petite merveille quand elle fleurit ! Elle se couvre de fleurs bleues qui sont un bonheur pour les insectes et attirent les pollinisateurs. De croissance rapide, elle renouvelle les éléments nutritifs du sol, et augmente la flore microbienne du sol. Elle se sème en septembre ou octobre ou au début du printemps en avril dès que le sol est un peu réchauffé. Son pouvoir de recouvrement est très bon, et elle limite la propagation des mauvaises herbes.

 

N’hésitez à mélanger les engrais, et à couvrir les petites surfaces au fur et à mesure qu’elles se libèrent.

Read more

Vivaces à planter maintenant !

C’est quoi une plante vivace ?

Une plante vivace est une plante qui repart de ses racines chaque année. La plante ne fait ni rameaux ni branches. Elle peut avoir un feuillage persistant ou caduc. Et certaines vivaces ne sont pas rustiques chez nous. Découvrez ici l’explication complète sur le fonctionnement de la plante vivace.

La plantation.

La plantation d’une vivace est très facile : il suffit de démouler délicatement la petite plante et de la replanter dans un trou avec du terreau et un peu d’amendement Secret Vert . Le nombre de plantes au mètre carré dépend de la force et de la hauteur de la plante. En général, les petites plantes rampantes se comptent à 7 ou 9 plantes au mètre carré. Pour les plantes de 60/80 cm , comptez environ 4/6 plantes au mètre carré. Pour les plantes très hautes, on conseille souvent de mettre 3 plants si vous souhaitez avoir une grosse touffe. N’oubliez pas de pailler votre plantation…la plante aura moins de concurrence par les mauvaises herbes…la terre gardera l’humidité en cas de fortes chaleurs…et le jardinier devra moins désherber ,-),-)-

Culture…

 

En hiver, paillez vos jeunes plantes pour les protéger des frimas de l’hiver. N’oubliez pas de mettre du terreau à la plantation : avec son Ph neutre, il garantit une bonne reprise, un bon drainage et une nutrition correcte de vos plantes pour les débuts!

Au printemps, n’oubliez pas de protéger les jeunes pousses de vos plantes vivaces contre les limaces. Car les limaces adorent les jeunes pousses des delphinium, des lupins, des hostas…et autres petites tendresses..

 

Le stock 2021 disponible actuellement

Vous trouverez en annexe dans les photos la liste de plantes disponibles pour le moment

Read more

« Les Tournesols » Recyclage et Création

Un complément à l’Atelier  et à la Box d’Art Floral !

Vous participez (ou avez participé) à l’Atelier d’Art Floral le samedi 25 septembre. Ou bien vous avez emporté une Box Atelier d’Art Floral, et vous avez réalisé votre montage à domicile …

MAIS…

Vous n’avez pas d’idées pour réutiliser le montage ??

Vous en avez marre de stocker des petites bases vides dans la cave??

Vous voudriez réutiliser le montage avec d’autres fleurs ou pour une autre circonstance ??

 

Découvrez l’accompagnement « Recyclage et création »…. Qu’est ce que c’est??

C’est plein d’idées et de vidéos pour recréer votre montage !!Je vous propose des idées créatives pour customiser votre montage aussi souvent que possible !

Pour un prix de 37,00€, inscrivez vous  à l‘accompagnement « Création/recyclage » de l’atelier d’art floral. Et recevrez les vidéos explicatives : 3 autres idées originales avec des fleurs et des bases différentes. Vous pourrez ainsi utiliser le montage au fil de votre créativité dans plein d’occasions différentes

En EXCLUSIVITE  : 3 vidéos avec mes petits trucs pour vous aider dans la réalisation de vos nouveaux montages !

Read more

Accompagnement Atelier d’Art Floral en ligne : « Les Tournesols « 

Explosez votre créativité avec l’accompagnement internet de l’atelier!

Vous habitez trop loin et vous ne savez pas participer aux ateliers??  Vous préférez découvrir l’atelier à votre rythme, et quand vous avez envie??  

Dans le plaisir, sans prise de tête…. et à votre rythme ! L’accompagnement internet de l’atelier est pour vous !

Pour un prix de 75€, vous recevez toutes les vidéos explicatives pour réaliser le montage, et pour le customiser plusieurs fois ! Vous devez juste aller chercher les fleurs chez votre fleuriste préféré, et préparer votre matériel : un pistolet à colle, un petit cutter, un petit couteau, un sécateur, une paire de ciseaux, et une petite pince coupe fil.

La première étape : le choix du matériel !. Vous recevez la vidéo pour choisir le matériel et les fleurs, découvrir les différentes possibilités, choisir dans votre matériel disponible et stimuler votre créativité.

Ensuite, la deuxième étape: la création !  Vous découvrez la  fiche technique et la vidéo complète pour réaliser le montage étape par étape. Pas de stress! C’est ouvert à tous, débutants ou pros du sécateur !

La troisième étape : « Recyclage et création » !  Qu’est ce que c’est ?? C’est plein d’idées et de vidéos pour recréer votre montage suivant votre inspiration et les occasions…Vous découvrez plusieurs idées avec des fleurs et des bases différentes pour recycler votre montage avec chaque fois une vidéo explicative. 

Cet accompagnement progressif et tout en douceur, fera de vous une créatrice autonome et pleine de ressources, en explosant votre créativité !

Inscription

Inscrivez vous sans tarder soit par téléphone au 084/21.05.16 soit en envoyant un mail à monatelierdartfloral@gmail.com. Nous verrons ensemble la formule qui vous convient le mieux.  Toutefois, seul le paiement fait office d’inscription.

L’atelier en présentiel !

Vous cherchez un moment convivial et créatif ?? Vous n’aimez pas les ordis ??

Alors découvrez ici l’atelier le samedi 25 septembre et rejoignez nous !!

 

Tout est dans la box-atelier!

Vous ne savez pas vous libérer pour venir à l’atelier d’art floral??

Découvrez ici la   box atelier à emporter au magasin, pour réaliser le montage chez vous, quand vous voulez et à votre rythme !

Read more

Plante à découvrir : L’hibiscus de jardin

Découvrez l’hibiscus

L’hibiscus de jardin (par opposition aux hibiscus d’intérieur) est un superbe arbuste qui fleurit en été. D’août à octobre, il vous régalera d’une magnifique floraison. Il forme de beaux arbustes, bien denses et ramifiés. Ils sont de pousse plutôt lente ; mais peuvent atteindre 2m de haut. Ils existent dans de nombreux coloris de rose, rose foncé, bleu et blanc.

Plantation

Pour la plantation, choisissez un endroit plein soleil ; C’est là que sa floraison sera la plus spectaculaire-, et si possible à l’abri de vents froids. Donnez lui une terre profonde, et bien fertile, avec un terreau bien nutritif .Il  n’est pas exigeant et supporte le calcaire, si vous le plantez dans une belle fosse de terreau.

Tout à fait rustique chez nous !

Il est particulièrement bien résistant à nos hivers, et descend sans problème jusqu’à -18°. Il est un des derniers à faire ses feuilles, et chaque année, de nombreux clients pensent que leur hibiscus est mort…alors qu’il faut juste un peu de patience !!

La culture

Il n’a pas de ravageurs ou de maladies particulières… à part les pucerons, dont vous viendrez facilement à bout avec un peu de savon noir, et l’aide des coccinelles.

Il n’est pas nécessaire de tailler un hibiscus. L’hibiscus se taille facilement à la fin de l’hiver, seulement si vous voulez lui donner une forme particulière, ou si certaines branches vous gênent ou sont desséchées.

L’hibiscus d’intérieur

Ne confondez pas avec l’hibiscus d’intérieur!! Celui là est une plante exotique, qui ne supporte pas du tout nos hivers. Il ne peut être cultivé que à l’intérieur. Cependant, vous pouvez le mettre en pot sur votre terrasse tout l’été. Avec du soleil et de l’engrais floraison, vous aurez des fleurs tout l’été. Les fleurs sont justement spectaculaires dans des tons très vifs…rouge, orange, jaune…Un régal pour les yeux!!

Read more

Trucs§ astuces : La pyrale du buis

Les buis sont attaqués de tout part pour le moment… les maladies fongiques qui désèchent les rameaux …et maintenant la pyrale du buis et ses chenilles dévoreuses.

La pyrale c’est quoi??

Pour bien lutter contre cet insecte, il faut d’abord le connaître. Il s’agit d’un petit papillon de nuit qui pond ses œufs sur les buis. Les chenilles muent 4 fois pendant leur vie ; Au début elles sont minuscules (3mm) et elles se contentent de ronger la surface de la feuille. Au 2ème stade, elles deviennent plus voraces ; et vous commencez à voir plein de fils dans les buis. ; Les buis commencent à sécher, car les feuilles sont rongées des 2 côtés. Au 3ème et au 4ème stades, les chenilles deviennent voraces et mangent tout ce qu’il y a de vert sur les buis. Après 1 mois, les chenilles deviennent adultes et se métamorphosent en papillons. Ce cycle continuent sans arrêt de mars à novembre environ suivant la météo. Ne croyez pas que ce gentil papillon va disparaître avec l’hiver, ce serait trop simple. Avec l’arrivée des froids de l’hiver, le rythme se calme. Une bonne partie des chenilles du stade 3 et 4 vont mourir. Les plus jeunes chenilles vont se tisser un joli cocon pour passer l’hiver et reprendre en mars-avril, et les chrysalides vont attendre tranquillement le mois de mars/avril pour éclore.

Le papillon a environ 3 cycles de reproduction : en avril( parfois en mars, si la température dépasse 10°c), en juin-juillet et en septembre (si il fait chaud également en octobre). Dès que les petites chenilles vertes sont là, le buis est dévoré…avant que vous ayez le temps de vous rendre compte de quelque chose. Le moment idéal pour lutter contre contre la pyrale est d’agir sur les chenilles. Il faut donc traiter les chenilles.  Commencez par contrôler régulièrement la plante, si possible tous les jours, surtout au printemps, pour éviter les générations suivantes, et avant les périodes actives de la chenilles. Si les chenilles sont décelées à un stade précoce, la lutte a plus de chance de succès. La pulvérisation avec le Conserve ( à base de Spinosad, compatible avec l’agriculture biologique) est extrêmement efficace. Traitez de préférence quand la température atteint 15° pour que les chenilles soient en pleine activité, et de préférence le soir, pour préserver les abeilles. Pulvérisez bien les intérieurs des buis, jusqu’au point de ruissellement. C’est un insecticide de contact vous devez donc toucher la chenille. Recommencez tous les 8 jours pour être sur d’éliminer toute la génération de chenilles. Ensuite, il faut s’équiper d’un piège à phéromone pour surveiller d’autres infestations. La raison pour laquelle je vous conseille un insecticide biologique spécifique chenille, est que celui-ci va mieux préserver les prédateurs des chenilles comme les mésanges, qui sont d’une grande aide dans la lutte contre tout type de chenilles.

Pièges à phéromones

Il faut essayer d’agir sur le papillon pour empêcher les pontes suivantes… Pour cela le piège à phéromones fonctionne bien. Il permet surtout de détecter la présence du papillon dès le printemps (ce qui permet d’anticiper la présence de chenilles…) ,et aussi d‘attirer tous les papillons mâles pour empêcher la reproduction. Si la présence de papillons est détectée, la lutte doit être impérativement complétée par une pulvérisation de Conserve sur les chenilles dès qu’elles arrivent.

Vous pouvez aussi compléter le traitement en utilisant les purins d ‘orties, fougères et consoude en mélange (dilution 50 ml de mélange des 3 purins pour 1 litre d’eau) qui  a un effet répulsif sur les insectes…

En homéopathie,

certains préconisent un arrosage du pied des buis avec une solution de Psorinum 30K. Dissoudre 5 granules dans 500ml d’eau. Laisser fondre, puis dynamiser la préparation en  agitant le liquide pendant 1 minute. Ensuite, rediluer les 500ml ainsi préparés dans 5 litres d’eau. Arroser copieusement le pied des buis.N’ayant pas subi d’attaque l’an dernier, je ne peux confirmer l’efficacité; mais les rapports sur internet, particulièrement en Suisse, ainsi que chez certains en Belgique, sont très encourageants. Le seul point noir du traitement est qu’il fonctionne en arrosage. Il faut donc soulever des « kilos » d’eau. En homéopathie également, une firme allemande Narayana a développé une solution homéopathique à base de  Cydalima perspectalis 6D . Les retours sur internet en Allemagne et en France, sont assez convaincants.

Vous pouvez aussi pulvériser les buis avec une solution aqueuse répulsive, en vente au magasin, à base d‘huiles essentielles qui perturbera l’odorat du papillon. Cette solution est aussi efficace dans la luttes d’autres ravageurs. Vous la trouverez chez Jardiflore.

Vous pouvez aussi insérer quelques branches de romarin dans votre buis, dont l’odeur trompera la pyrale. Chaque fois que je taille une plante odorante , je dispose les rameaux dans les buis ou au potager dans les choux. Si cela fonctionne pour les choux, cela devrait fonctionner pour la pyrale !!!

Soigner mon buis

Le buis ayant été attaqué par la pyrale, n’est pas pour autant condamné à mort. Même les plants ayant été rongés au printemps et/ou en été développent de nouvelles pousses après huit semaines. Un apport d’engrais et d’eau (si le temps est sec surtout en été) est bien sûr nécessaire. Beaucoup de buis ont péri l’été dernier faute d’un arrosage suffisant, dépérissement dont ni la pyrale, ni les maladies fongiques n’étaient la cause.

Et avec le confinement, je fais quoi???

Si vous avez la possibilité de trouver du Psorinum 30 k en pharmacie, n’hésitez pas !! Sinon, vous pourriez préparer une décoction d’aïl dont l’odeur devrait décourager les papillons. Vous hachez grossièrement 500gr d’aïl dans 5 litres d’eau que vous laissez mariner 10 à 12h.. Arrosez un peu du produit dilué à 10 % (100ml pour 1 litre) au pied du buis ou pulvérisez….A recommencer si il pleut beaucoup !!!Ça  devrait les décourager..

Si vous taillez vos plantes aromatiques ou toute plante odorante, glissez les branches dans vos buis.

Bonne chasse à tous !!!

Read more

Plante à découvrir : Les Fraisiers

Miam ! Des  fraises

Quoi de plus facile que de cultiver des fraises au jardin. Au potager, ou en couvre sol dans un massif bien ensoleillé.. le résultat est le même…c’est D-E-L-IC-I-E-U-X !!

Les variétés de fraisiers

Vous pouvez choisir entre des fraisiers remontants ou non remontants…Connaissez vous la différence????. Le fraisier remontant ( Cirafine, Cirano, Mariguette ..etc) va « remonter » pendant tout l’été, c’est à dire qu’il va continuer à fleurir, et espacer sa production pendant tout l’été. Il n’y aura pas plus de fraises; mais elles mûriront tout l’été😎 . Les fraisiers non remontants  (Elsanta, Gariguette, Korona, etc..)produiront leurs fruits en  grosse quantité, à la saison des fraises uniquement…A vous les confitures, coulis, et tartes🍮🍰 Les fraises de bois ne seront pas en reste… elles sont remontantes et fleurissent toute la saison. Vous pouvez cultiver la Reine des Vallées..  plus grosse que la fraise des bois, mais avec ce même goût inimitable.

Les saisons de plantation.

Le printemps est une belle saison pour planter les fraisiers….la terre se réchauffe et le fraisier peut s’installer à son aise avant les récoltes de l’été. En tous les cas, n’oubliez pas les conseils de plantation : un bon terreau, une poignée d’engrais fruits au fond du trou….et surveiller l’arrosage de votre nouvelle plantation si besoin.

Le 15 août pour les fraisiers !

Une des bonnes périodes pour planter les fraisiers est aussi le mois d’août …vers le 15 août .Le fraisier a le temps de s’enraciner avant l’hiver et de préparer sa fructification de l’été prochain Souvent , la récolte est meilleure sur une plantation du mois d’août , car le fraisier a eu plus de temps pour pousser. N’oubliez pas de mettre du terreau à tout le monde et une poignée d’engrais au fond du trou. C’est aussi vers le 15 août, que vous pouvez repiquer les stolons

La culture

L’important est de bien soigner sa plantation : un bon terreau, une poignée d’engrais fruits au fond du trou…et vous êtes sur😍 d’avoir des fraises🍓🍓. N’oubliez pas de pailler votre sol  !! Le fraisier aime le paillage de chanvre, mais aussi de paille, ou de copeaux de bois (jamais d’épicéa, s’il vous plaît, c’est mille fois trop acide !!!). J’avoue que je ne suis pas fan des plastics et autres toiles, car , expérience faite, le fraisier est vite à l’étroit dans le triangle que vous avez découpé…….les stolons ne peuvent pas s’enraciner…c’est plus difficile de redonner de l’engrais….la terre est plus sèche sous les toiles que sous un paillis…

Donnez à vos fraisiers de l’engrais chaque année pour garder une belle production; et nettoyez bien votre plantation.

Les oiseaux sont friands de vos fraises dès qu’elles sont mûres…n’oubliez pas de mettre de filet, ou des épouvantails de votre composition..

Pour multiplier le fraisier, vous pouvez garder le premier « stolon » : c’est le rejet que le fraisier émet. Prélevez le stolon dans le courant du mois d’août. Soit vous le repiquez directement en terre, soit vous le repiquez d’abord dans un petit pot. Dès qu’il sera un peu enracinné, vous pourrez le mettre en pleine terre. En le repiquant en terre, vous aurez des fraises l’an prochain. Ne gardez qu’un stolon par fraisier; et éliminez les autres pour ne pas qu’ils affaiblissent vos plants. Toutefois, il faudra régulièrement racheter de nouvelles plantes pour renouveler vos souches qui auront tendance à s’affaiblir.Un plant de fraisiers est productif pendant 3 à 4 ans … passé ce délai, il faudra le remplacer, si vous voulez continuer à avoir une belle récolte.

Vous pouvez utiliser le fraisier comme plante couvre sol dans une haie fruitière... ou aussi le mélanger avec d’autres petits fruits.

L’entretien

Profitez pour bien nettoyer votre plantation: gratter les mauvaises herbes, couper les derniers stolons (les repousses des fraisiers) et les rempoter dans un peu de terreau. Vous pourrez les replanter un peu plus tard, quand ils seront bien enracinés.

Une fois la plantation nettoyée, si votre plantation n’et pas paillée…vous pouvez biner un bon coup pour casser la croûte hivernale.

Si vous avez un peu de compost bien fait (+ de 1 an), vous pouvez l’épandre en une couche de compost  d’environ 2 cm sur l’ensemble de la plantation ( si votre plantation est paillée, dégagez le paillage avant et remettez le après l’épandage).

Et c’est parti pour une belle production.

Les fraises aiment l’ail !

Avez vous déjà entendu parler des plantes compagnes??? Il s’agit d’associer des plantes qui se protègent ou se stimulent entre elles…soit en agissant comme répulsif sur les indésirables…soit un agissant comme une aide contre les maladies fongiques qui peuvent altérer la production. Et bien…les fraises aiment l’ail…celui agit comme un répulsif contre différents indésirables ( par exemple les mulots..) . Vous pouvez laisser quelques gousses d’ail d’une année à l’autre, car celui ci va se naturaliser…etles autres vous pouvez les consommer.

Les fraisiers en couvre sol..

Dans tous les jardins, la lutte contre les herbes sauvages ( on ne dit plus les mauvaises herbes ,-),-)- ) s’est modifiée…il n’y a plus d’herbicide totaux ni systémiques. Tout naturellement, le jardinier se tourne vers le paillage. Savez vous que vous pouvez utiliser les fraisiers comme plantes couvre-sol dans vos massifs. C’est plus particulièrement la fraise des bois qui est adaptée. Le fraisier en couvre sol appréciera vos massifs au soleil…et vous pourrez leur mettre une petite pognée d’engrais chaque année pour stimuler la production… Votre récolte de fraises de bois sera aussi un plus plein de gourmandise !

Retrouvez ici notre recette de confiture de fraises

Read more

Recette du jardin : Tartinade de courgettes

Des courgettes comme s’il en pleuvait..

Vous aussi, vous êtes noyés de courgettes ????…..et vous allez vous transformer en courgettes à pattes à force d’en manger à toutes les sauces ,-),-). Je vous propose une recette originale pour mettre à toutes les sauces…ou plutôt toutes les tartines ou petits toasts..

La tartinade de courgettes.

Il vous faut environ 400 gr de courgettes découpées en fines lamelles, 2 à 3 gousses d’ail suivant votre goût, 50 gr huile olive, environ 1/2 jus de citron, sel, poivre, curcuma ou poivre de cayenne (si vous aimez..),persil, et éventuellement 1 cuillère à soupe de tahin (pâte de sésame).

Disposez les lamelles de courgettes sur du papier de cuisson, avec dessus l’ail émincé, sel, poivre; arrosez d’huile d’olive et passez au four 25 minutes à 180 °

Ensuite mixez les courgettes et l’ail cuits, avec le jus de citron, les épices, le tahin. Goûtez et rectifiez éventuellement à votre mode. Mettez en pot .

Pour la conservation, il faut stériliser les petits pots à 100° pendant 45 minutes…sinon quelques jours au frigo avant un bon apéritif !

Des idées de présentation..

Combinée avec la fraicheur et la texture du  saumon fumé, truite fumée etc.. la tartinade est délicieuse. LA tartinade se marie aussi avec les terrines de viande, les viandes fumées, pour lesquelles elle apporte une note de douceur. D’autres idées ??? Transmettez les par la page de contact…(en mentionnant idées tartinade) ou par la page Facebook….et je me ferai un plaisir d’ajouter vos photos et vos idées  sur cette page de recette !!

Quelques variantes

Mixez avec vos courgettes quelques olives vertes… ou parfumez les avec du basilic …ou partez vers des parfums plus exotiques avec du curry…Chacun ses goûts !

Bon appétit.

Read more