Skip to main content Skip to search

Archives for Pépinière

Nos conseils pour choisir une haie

Le froid et l’humidité sont nos meilleurs alliés !!! Dès que la sève est descendue dans les racines, et que les feuilles sont tombées, la période de plantation en racines nues peut commencer. C’est le bon moment pour planter les haies en racines nues ou en mottes. Hêtre, charme, legustrum, haies bocagères ou champêtres.  Venez composer la haie qui vous convient avec André et Xavier , les deux pépiniéristes. Ils vous conseilleront dans vos plantations.Distance de plantation, hauteur, taille … mais aussi variétés à planter….Découvrez notre plan pour une haie champêtre..   ainsi que notre haie fruitière pour joindre l’utile à l’agréable.

Comment bien choisir sa haie

Définir la hauteur

La première chose à définir, bien avant de choisir les plantes, est de définir la hauteur que l’on souhaite obtenir pour sa haie adulte. De 50 cm à 2m ou plus, le choix est bien vaste. Attention !! Si vous laissez une haie taillée dépasser les 2 mètres de haut, soyez bien conscients des difficultés de taille à pareille hauteur. Si vous souhaitez tailler votre haie plus haut que deux mètres , prévoyez les échelles.

De 1 à 2 m de haut, vous trouverez le berberis, l’if, l’aubépine, le légustrum,  l’érable champêtre

2 mètres ou plus : le charme, le hêtre, le laurier cerise, le thuya, le sapin leylandi,

Moins de 1 mètre : le buis, le berberis, l’euonymus, le houx créné

Une haie taillée ou une haie libre ???

La différence principale entre une haie taillée et une haie libre ou libre est la largeur de la haie. Une haie taillée peut rester dans une largeur très raisonnable d’environ 60 cm. Mais une haie libre va se développer beaucoup plus largement. Si vous souhaitez un brise-vue, la haie taillée est moins encombrante . De plus , la taille régulière encourage une pousse et une ramification très dense de la haie, qui lui donnera, même en hiver, un aspect dense et impénétrable.

Une haie mixte ou d’une seule variété???

A vous de voir !! Vous pouvez composer une haie taillée avec de nombreuses variétés. Toutefois , les variétés à fleurs voient souvent leur floraison amoindrie et réduite par le fait de la taille. Mais que cela ne tienne !! Cognassier du japon, noisetier, cornouiller, forsythia, kerria, seringat, groseiller à fleurs, sureau, spirée et viorne supportent bien la taille.

Si vous ne choisissez qu’une seule variété par haie , évitez de clôturer tout le tour du jardin avec la même plante. C’est triste et monotone!! Variez les plaisirs!! Faites le fond avec un feuillage caduc qui s’harmonise bien avec le paysage comme le hêtre ou le charme. Réservez près de votre terrasse un brise-vue avec de l’if. Quoique de pousse lente, il fournit des haies super denses, vertes toute l’année, et sans souci.

Une haie champêtre non taillée

Si vous avez de la place, vous pouvez intégrer une haie champêtre non taillée. Il s’agit en fait d’un massif en longueur, que vous pouvez étoffer sur un ou deux rangs.. Toutes les floraison seront à vous : sureau, kerria, wegelia, forsythia, viorne, cornouiller, seringat, groseiller à fleurs. Suivant la place, vous pouvez aussi incorporer des arbres à développement moyen, comme un érable, un sorbier, un lilas, un cerisier du Japon,..etc.

Une haie défensive

On appelle haie défensive , une haie qui va décourager les « invasions ». Donc une haie épineuse et impénétrable !! Les berberis et les pyrancantha sont des arbustes bien connus , qui se taillent facilement. La haie pourra monter entre 1m et 2 m suivant les variétés. Pour une haie plus haute, vous pouvez utiliser le prunellier qui monte facilement entre 1 et 2 mètres..mais gare aux épines très puissantes. Certains rosiers proposent aussi en plus de leur floraison, des fructifications décoratives. ils sont souvent adaptés pour créer une haie.

Les règles de plantation

Vérifiez bien les règlements en vigueur dans votre commune. Certaines communes n’autorisent plus la plantation de certains conifères ou plantes non indigènes. Par ailleurs, comme pour les autres types de plantation,la règle des 2 mètres est souvent d’application. Pour des végétaux ou haies de moins de 2 mètres de haut, les sujets doivent être plantés à 50 cm de la limite de la propriété. Si les végétaux dépassent 2 mètres, vous devez planter à 2 m au moins de la limite. Vérifiez aussi le règlement en vigueur chez vous .

Découvrez ici nos conseils pour bien planter une haie.

Read more

Nos conseils pour planter et entretenir une haie

Préparer la plantation 

Choisissez votre variété avec soin : suivant vos besoins, la taille adulte que vous souhaitez et la place dont vous disposez.  Il est impératif de choisir les plants qui vous conviennent. Découvrez ici tous les trucs pour choisir une haie.  en ce qui concerne la plantation, il est inutile de préparer une tranchée à l’avance. Nous vivons en Belgique..et il pleut souvent !! Et donc votre tranchée risque d’être bien vite remplie d’eau.

Par contre, il est utile de « peler » la pelouse à l’avance. C’est un travail assez fastidieux. Découpez à la bêche le tour de votre plantation ; et ensuite soulevez les mottes d’herbes et mettez les sur le compost.

La plantation.

Lorsque vous avez vos plantes, vous démarrez au début de la plantation. A cet endroit, vous réalisez une tranchée et enlevez la terre sur environ 1 m de long . Descendez à une profondeur d’un bon fer de bêche.  Prévoyez un peu de bon amendement parfaitement décomposé au fond du trou. Ensuite disposez votre(vos) plant(s) dans la tranchée. Rebouchez la tranchée en utilisant la terre de la suite de la plantation que vous n’avez pas encore retournée. Ce faisant la tranchée se fait et se rebouche automatiquement. Quand vous arrivez tout au bout de la plantation, il suffit de venir chercher le premier tas de terre pour reboucher la fin de la plantation.

Pratique..n’est ce pas ????

Il n’est pas absolument nécessaire de prévoir des fils; car si les plantes sont de bonne qualité, elles tiennent droit et n’ont guère besoin de soutien. Les seules raisons pour lesquelles on met un fil de soutien, sont éventuellement une situation très venteuse, ou pour empêcher le passage de personnes ou d’animaux à travers la plantation.

Pailler la plantation

N’oublier pas de pailler votre plantation !! Vous trouverez ici toutes les explications sur les différentes façon de pailler votre plantation.Vous garderez l’humidité au pied de vos plantes pour les périodes sèches et l’été. La plantation sera également mieux protégée contre l’envahissement de la pelouse ou de mauvaises herbes. Ne les laissez pas s’installer !! Car elles parasitent votre plantation en utilisant les nutriments et l’eau disponibles.

Entretenir et tailler la jeune haie

Si vous avez bien paillé  votre plantation,  l’entretien ne sera pas trop difficile. Faites le régulièrement, car les mauvaises herbes parasitent la plantation. Dès la première année, n’hésitez pas à tailler votre jeune haie. Si vous attendez que les plantes aient atteint 1,80m, vous vous retrouverez avec des gros troncs qui n’ont pas été formés. Pas besoin de sortir le taille haie !!! Utilisez un bon sécateur : coupez toutes les jeunes branches qui poussent trop en largeur,  et étêtez toutes les branches non ramifiées qui poussent en hauteur. Ce faisant vous obligerez votre haie à se ramifier de façon régulière; et vous obtiendrez une haie dense et fournie jusqu’en bas !! Vous pouvez effectuer la taille  vers le mois de juin, à l’époque classique de la taille des haies, et répéter l’opération fin de l’été vers le mois d’août.

Read more

Plantes à découvrir : Les bruyères vivaces

Les bruyères vivaces sont une grande famille, qui ne manquent pas d’attrait pour le jardinier. Le premier, et non le moindre, est la floraison hivernale pour de nombreuses variétés de bruyères comme la calluna et l’érica. Pour le jardinier, c’est une valeur de charme pour la saison hivernale qui manque parfois cruellement de couleurs. La calluna fleurit, suivant les variétés de septembre à mars; tandis que l’erica  carnea fleurit de novembre à avril. Elles fleurissent plusieurs mois sans discontinuer.

Sol :

Toutes les variétés ont besoin d’un substrat approprié. En pleine terre, n’oubliez pas que les bruyères ont besoin d’une terre acide dite terre de bruyères(!!).Toutefois, pour les jardinières, je conseille volontiers le terreau ; car la terre de bruyère n’est pas très riche et ne garde pas l’humidité. Et comme bien souvent le problème des bruyères en jardinières, c’est que bien souvent l’arrosage en façade des maisons est totalement déficient…..

Au jardin :

Dans le jardin les bruyères doivent être plantées en touffes assez importantes afin d’obtenir un effet de masse. Elles peuvent  jouer les couvre-sol entre les arbustes ou bien en bordures le long des allées. Ces bruyères sont d’excellente compagnie avec les plantes vivaces assez hautes qui ont un aussi une floraison d’arrière saison,  comme rudbeckias,  asters, anémones. Elles sont aussi superbes avec les graminées qu’elles mettent bien en valeur.

En jardinière :

Les calluna et erica sont parfaitement rustiques, même lors de gros hivers. Elles sont magnifiques dans les jardinières d’automne avec les choux, les heuchères, les graminées et tous les feuillages persistants. Les bruyères n’ont pas toujours bonne réputation dans les jardinières; mais il s’agit toujours d’un problème d’arrosage. Bien souvent la pluie n’arrive pas sur les appuis de fenêtres..et les bruyères meurent ..de soif!!!  N’oubliez donc pas de vérifier l’arrosage de vos jardinières d’hiver tous les mois. En jardinière, je conseille toujours de rempoter avec du terreau. Le Ph neutre du terreau convient aussi à la bruyère; et surtout il contient beaucoup d’éléments nutritifs qui aideront à la croissance en pot. Une bruyère peut survivre 2 ans en jardinières, si vous lui apportez de l’engrais pour hortensias ou rhododendron. Passé ce délai, il est fortement conseillé de replanter la bruyère en pleine terre pour qu’elle poursuive son développement.

Culture et taille :

Évitez le plein soleil. Les bruyères apprécient une ambiance humide et une exposition mi-ombragée. Par contre , elles redoutent les terrains pleins d’eau en hiver !! Lors des étés très chauds et secs, douchez les plantes  afin de bien les rafraîchir. Leur croissance est assez lente, environ 10 cm par an. Hauteur adulte : de 15 à 30 cm selon les variétés. Largeur : de 30 à 60 cm en tapis compact. Distances de plantation : 30 cm en tous sens. Au printemps, apportez un engrais pour rhododendrons ou hortensias. Après la floraison, vous pouvez égaliser la touffe et supprimer les fleurs fanées. Après la floraison également, si les jeunes pousses sont un peu hirsutes , vous pouvez les rabattre de moitié. Les touffes plus âgées peuvent être divisées

Read more

Plantez les bulbes d’automne

C’est le moment de planter les bulbes d’automne pour préparer un printemps fleuri !! Jonquilles, narcisses, anémone, tulipes, allium, crocus et muscari… N’hésitez pas !  Quelques trucs pour bien planter

1.- Choisissez un endroit qui vous permettra de profiter de la vue même s’il fait moche…une belle tache de couleur au fond du jardin fait souvent beaucoup d’effet à une saison où il y a peu de fleurs au jardin. Ou bien un endroit où vous savez que les autres arbustes ou plantes ne sont pas encore sorties. Les graminées par exemple sont en fin de course et sont taillées au printemps. Et pourquoi pas les habiller d’une belle floraison de printemps???

2.- Pour bien planter, creuser un trou dont la profondeur doit faire environ 2 à 3  fois la grosseur du bulbe ……petit  bulbe, trou de faible profondeur…gros bulbe, trou plus profond.

3.- Ensuite, n’hésitez pas à regrouper vos bulbes pour un effet de masse, surtout si vous plantez dans vos pelouses. L’entretien au printemps sera facilité. Si vous ne savez pas comment les disposer…lancez vos bulbes (délicatement ,-,)-),) et plantez les là où ils tombent !

4.-  La deuxième étape est de bien entretenir votre plantation au printemps; car après la floraison, le bulbe doit refaire ses forces grâce au feuillage. Ne coupez surtout pas le feuillage dès que les fleurs sont fanées! ! Sinon vous condamnez votre bulbe à disparaître. Au contraire attendez environ 4 à 6 semaines avant de couper le feuillage. Après 4 à 6 semaines le feuillage commence à jaunir…c’est signe que vous pouvez couper !! Soyez délicat avec la tondeuse pour tous vos muscaris et crocus ,si vous avez planté dans vos pelouses. Si vous les tondez, vous être sur de tout perdre : tournez autour de la touffe avec la tondeuse. C’est la raison pour laquelle je vous conseille de regrouper les bulbes dans les pelouses !!!C’est l’affaire de quelques semaines !!! Et à cette saison , les pelouses ne poussent pas encore beaucoup.

A vos plantoirs….

Read more

Marché d’Automne et de Toussaint

C’est le moment de préparer ses jardinières d’automne!! Les bruyères vivaces sont là, ainsi que les petites plantes vivaces pour garnir nos fenêtres : graminées, lierres, fusains de couleurs, anémones vivaces et heuchères qui ne perdent pas leurs feuilles. Les hydrangéas sont en fleurs et prennent leurs couleurs automnales. Les graminées sont aussi un must au jardin : miscanthus Zebrinus, Imperata ou Pennisetum…leur floraison sera encore sublimée par les premiers givres !! Les  pomponnettes sont là pour garnir terrasses et entrées de vos maisons… pour une très longue floraison !! Plantez aussi des bulbes en pot, dans les jardinières ou au jardin…au printemps, vous aurez la joie de découvrir une nouvelle floraison.

Nous réalisons aussi toutes les jardinières de Toussaint ainsi que les coupes. Elles sont faites maison avec nos plantes vivaces. Vous pouvez aussi apporter vos jardinières et nous les rempoterons.

Découvrez aussi notre marche de Noël raffiné et original!!! Plein d’idées cadeaux pour tous les budgets..et de jolies décorations pour la maison , la table et le jardin

Read more

Plante à découvrir : L’hibiscus de jardin

L’hibiscus de jardin (par opposition aux hibiscus d’intérieur) est un superbe arbuste qui fleurit en été. D’août à octobre, il vous régalera d’une magnifique floraison. Il forme de beaux arbustes, bien denses et ramifiés. Ils sont de pousse plutôt lente ; mais peuvent atteindre 2m de haut. Ils existent dans de nombreux coloris de rose, rose foncé, bleu et blanc.

Pour la plantation, choisissez un endroit plein soleil ; C’est là que sa floraison sera la plus spectaculaire-, et si possible à l’abri de vents froids. Donnez lui une terre profonde, et bien fertile, avec un terreau bien nutritif .Il  n’est pas exigeant et supporte le calcaire, si vous le plantez dans une belle fosse de terreau.

Il est particulièrement bien résistant à nos hivers, et descend sans problème jusqu’à -18°. Il est un des derniers à faire ses feuilles, et chaque année, de nombreux clients pensent que leur hibiscus est mort…alors qu’il faut juste un peu de patience !!

Il n’a pas de ravageurs ou de maladies particulières… à part les pucerons, dont vous viendrez facilement à bout avec un peu de savon noir, et l’aide des coccinelles.

Il n’est pas nécessaire de tailler un hibiscus. L’hibiscus se taille facilement à la fin de l’hiver, seulement si vous voulez lui donner une forme particulière, ou si certaines branches vous gênent ou sont desséchées.

Read more

Trucs § Astuces : Quel terreau pour les hortensia ????

Non, l’hortensia n’est pas une plante de terre de bruyère !!!

Je vais tordre le cou à quelques fausses croyances…

Non, l’hortensia n’est  pas une plante de terre de bruyère. Effectivement, les hortensias sont originaires des sous –bois ; mais des sous bois d’arbres feuillus au pied desquels vous trouvez un sol riche en humus, un sol aéré, non compact, mais qui garde humidité et fraîcheur. Chaque hiver, vous pouvez ramener un mélange de feuilles mortes au pied de vos hortensias. Elles se décomposeront en matière organique comme dans les forêts.

Oui, l’hortensia est une plante qui déteste le calcaire. Mais, elle se plait dans un terre avec un ph neutre ou légèrement acide. Rien à voir avec de la pure terre de bruyère. Car la terre de bruyère est très légère et ne retient absolument pas l’eau. C’est une terre qui sèche très vite.Vos pauvres hortensias risquent donc d’avoir fort soif.

Quand faut-il utiliser de la terre de bruyère ??

La terre de bruyère n’est utile que si vous avez un sol  très calcaire. Dans ce cas, vous pouvez remplir le trou de plantation avec un mélange de 50% de bon terreau (qui a un ph Neutre) , et 50% de terre de bruyère. Vous réapprovisionnerez régulièrement en terreau et en feuilles mortes pour garder le ph le plus neutre possible.

Comment faire pour obtenir des hortensias bleus ??

Si vous souhaitez obtenir des hortensias bleus, cette variété a besoin d’un sol un plus acide. Vous pourrez donc en fonction de votre sol calcaire ou pas, mettre plus ou moins de terre de bruyère dans votre fosse de plantation. N’oubliez pas de compléter avec un bon terreau de plantation, sinon votre hortensia risque d’avoir vite soif. Il vous faudra aussi utiliser un bleuissant à base d’alun ; car en Wallonie, nous n’avons pas vraiment un sol adapté aux hortensias bleus.

Quelle terre utiliser dans un bac ??

Rempotez vos hortensias dans un bon terreau de qualité, nutritif et avec une bonne rétention d’eau. N’utilisez jamais de la terre de bruyère pour un bac ou une jardinière d’hortensia. La terre de bruyère est beaucoup trop pauvre et trop filtrante. Vous allez passer votre temps à arroser ; et votre hortensia aura toujours soif !! De plus, votre hortensia restera fort chétif, car la terre de bruyère est  assez pauvre en éléments nutritifs essentiels aux hortensias.

Read more

Plante à découvrir : Le Buddleia ou arbre à papillons.

Un geste pour les papillons !!! Ce n’est pas une légende !!! Le buddleia attire vraiment les papillons dans votre jardin. Très facile à cultiver, il apprécie un endroit plutôt ensoleillé (les papillons aussi!). Le buddléia existe dans plusieurs couleurs : rose, rose foncé, bleu clair, bleu foncé, mauve. Il peut y avoir aussi des feuillages panachés.  Suivant la variété, sa hauteur varie de 1m50 à 3m. Mais ce que l’arbre à papillons apprécie par dessus tout, c’est une bonne taille de temps en temps, pour recéper ses vieilles branches.  Faute de quoi les vieilles branches ne donnent plus que de petites fleurs en cônes rachitiques.En automne, vous pouvez le rabattre sévèrement. Cela  lui permet de développer de jeunes branches, et une belle floraison. De cette façon, il continuera à vous enchanter longtemps avec des beaux longs cônes fleuris…et  à attirer les papillons.

Read more

Plantes à découvrir : Les bambous traçants ou non traçants??

Nous entendons beaucoup parler des bambous non traçants. Mais quelle est la signification de « non traçant »??

Il existe deux grandes familles de bambous : les bambous dit traçants; et les bamboux dit « non traçants » ou cespiteux.

Le bambou traçant :

C’est le classique Phylosstachys aurea!! Bien connu, et très rustique, il est très vigoureux; et forme de belles haies, ou de beaux massifs..  Toutefois, ses racines se propagent sous la surface de la terre, pour réapparaître un peu plus loin (un peu comme le framboisier!!).De deux choses l’une, soit vous avez beaucoup de place, et vous souhaitez une belle touffe large… alors le bambou traçant est pour vous . Ou bien vous ne voulez pas de cette propagation, et alors plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • soit placer une barrière anti racines. Les racines traçantes du bambou ne descendent pas plus bas que 50/60cm. Il existe donc des toiles rigides anti racines d’une largeur de 70 cm. Il faut creuses une tranchée autour du bambou pour délimiter la place que vous voulez lui accorder dans votre jardin. Ensuite , vous insérez la toile en laissant 10 cm dépasser au dessus de la surface du sol. Dans l’impossibilité de passer en profondeur, les racines remontent en surface… il ne vous reste plus qu’à les couper le long de la barrière.
  • soit vous le cultivez en pot : le bambou traçant convient bien pour la culture en  pot, car sa grande vigueur en font un atout pour un écran rapide et léger. N’oubliez pas que comme toute plante en pot, le bambou aura besoin de vous pour subvenir à ses besoins en eau et en nourriture.
  • Certaines variétés sont beaucoup moins envahissantes comme le Phyllostachis nigra. De pousse plus lente, ses racines s’étendent beaucoup moins.
  • soit vous préférez un bambou non traçant.

Le bambou non traçant ou cespiteux.

Les bambous non traçants émettent aussi des rhyzomes, mais ceux ci se cantonnent autour de la touffe de la plante, comme un arbuste. Mais en comparaison, avec le Phyllostachis traçant, la pousse est plus lente, puisque la plante grossit en s’arrondissant progressivement. Ils sont tout aussi rustiques; et conviennent pour des haies, des massifs, et des écrans légers.

Il s’agit principalement des Fargesia murielae . Il existe différentes variétés de hauteur et de force variable… à vous de choisir !!

Read more

Plante à découvrir : les Clématites grimpantes et leur taille

Les clématites sont des plantes grimpantes précieuses au jardin. Magnifiquement rustiques, elles habillent mur et pergola avec facilité. Leurs lianes n’abîment rien : elles ont besoin d’un support pour s’enrouler, treillis, ou tonnelles. Vous pourrez les marier avec un rosier, avec une autre plante grimpante ,une autre clématite,  un chèvrefeuille ou même une glycine qui partira beaucoup plus haut que la clématite.

La plantation s’effectue dans un sol bien drainé, avec un bon terreau, de ph neutre (ni calcaire ni acide). La clématite aime une exposition ensoleillée; mais son pied n’aime pas la chaleur…d’où l’expression  » la tête au soleil et le pied à l’ombre « . Vous pourrez ombrer le pied avec une lavande, une petite spirée basse, un bel hosta.

Il existe plusieurs sortes de clématites. Pour faire simple, vous trouverez principalement les clématites à petits fleurs ( 5 à 8 cm de diamètre)  (clematis montana, tangutica et viticella) dont la floraison printanière  en avril- mai est très abondante. Ces clématites sont particulièrement vigoureuses , pour des hauteur des 3 à 6 mètres suivant les variétés. La taille se limite à un simple nettoyage de préférence après la floraison.

Les autres clématites à grandes fleurs ( 10 à 15 cm de diamètre) sont les plus connues. La plupart ont une floraison estivale de juin à septembre. Elles fleurissent sur la pousse de l’année. Il est donc conseillé de les rabattre sévèrement vers le mi mars : on rabat toutes les branches à 2 ou 3 noeuds, même si des petites feuilles sont déjà apparues. Une nouvelle végétation va se développer. Les plus connues sont : Comtesse de Bouchaud (rose), Ernest Markham(carmin), Hagley (rose clair), Jackmanii (bleu violet), Ville de Lyon (rouge foncé), Duchesse d’Edimbourg (blanc).  D’autres variétés fleurissent plus tôt en mai juin. Même si vous ne les voyez pas, les fleurs sont donc formées en automne . La taille de mars doit donc être limitée à un simple nettoyage. C’est après la floraison que l’on peut rabattre d’un tiers la plante, ou même ne pas taille du tout, suivant la forme et la vigueur de la plante. Les variétés les plus connues sont : Nelly Moser (rose ligné), The Président (violet foncé), Vyvyan Pennell (mauve).

Découvrez nos plantes grimpantes !!

Read more