En pleine terre

Depuis quelques années, les étés sont plus chauds, secs et lumineux. Ce changement climatique profite bien à la culture des tomates. Avant nos étés pluvieux provoquaient beaucoup de maladies..et en plus les tomates ne murissaient pas. Choisissez cependant un endroit abrité des vents et bien ensoleillé...

La plantation

Au potager comme dans la serre, il faut bien amender la terre. Les tomates ont besoin de nourriture; car une plante bien nourrie résiste bien aux maladies à la sécheresse..et aussi est plus productive. Ajoutez donc de l’engrais, ou du fumier séché ou du Secret Vert à la terre là où vous allez planter vos tomates. Je plante toujours mes tomates à côté des choux..car l’odeur de la tomates protège mes choux des chenilles causées par le papillon blanc (piéride du chou).

Quand ?

En pleine terre, on plante en général en même temps que les géraniums. Aux alentours du 15 mai, suivant l’orientation de votre jardin, et la météo du moment, vous pourrez planter vos tomates en pleine terre

Comment ?

Préparez une petite poche de terreau , et mettez une poignée de feuilles d’ortie dans le fond du trou. C’est un bon apport de minéraux! Ensuite, plantez votre tomate. Espacez bien vos plants de tomates de 60 à 70 cm. Cela permet d’avoir une belle aération entre les feuilles et les plantes, et de diminuer le risque de maladies dues à une mauvaise ventilation et à de l’humidité stagnante.

Le tuteur..

Prévoyez un tuteur solide qui pourra supporter le poids de votre récolte… qui sera suffisamment long…et qui sera bien ancré dans le sol. Attachez votre tomate au fur et à mesure vers le haut, pour bien la maintenir droite et éviter qu’elle ne tombe sur le sol...le contact avec l’humidité du sol provoque souvent l’apparition de maladies telles que le mildiou ou l’oidum.

L’arrosage.

En début de plantation, n’arrosez pas trop vos tomates, pour les obliger à bien descendre leurs racines de sol, et ainsi aller chercher l’eau plus en profondeur. Elles seront ainsi moins sensibles à la sécheresse.  Lors des arrosages, mettez l’eau au pied de la plante ! Ne douchez jamais vos plantes de tomates, car le feuillage mouillé devient ainsi fort sensible à l’oidium et au mildiou. Vous pourrez aussi une fois par mois , compléter l’arrosage avec du purin d’orties (dilution 5 %) ou avec un bon engrais tomates de votre choix

La taille

N’oubliez pas de tailler tous les gourmands qui poussent aux aisselles des feuilles. Vous pourrez garder les gourmands et les disposer sur vos choux : leur odeur éloigne la piéride du chou, et protège vos choux des chenilles. Vous pouvez aussi tailler votre plante après 3 ou 4 grosses grappes de fleurs, pour assurer votre récolte avec des beaux et gros fruits.

La protection contre les insectes et les maladies

Pour protéger la tomate des maladies, n’oubliez pas  tout d’abord de bien espacer les plants lors de votre plantation. Un espace de minimum 60 à 80 cm entre chaque plant ! Ensuite de bien nourrir les plants de tomates : un plant bien nourri est plus résistant aux maladies. Arrosez les régulièrement avec un engrais pour les renforcer.  Vous pouvez utiliser le purin d’orties et de consoude 1 fois par mois en dilution à 5%. Le purin d’orties renforce l’immunité de vos tomates, et le purin de consoude stimule la production de fleurs et de fruits.

Vous pouvez aussi utiliser les plantes compagnes: le basilic planté près de vos  tomates protège la tomate des maladies et attire les insectes pollinisateurs. Vous pouvez aussi utiliser préventivement nos mélanges d’huiles essentielles, et en homépathie pour protéger vos plantes. En ce qui concerne les insectes, les tomates sont peu sujettes aux prédateurs, car leur odeur naturelle éloigne de nombreuses mouches et chenilles.

Découvrez ici tous mes trucs pour cultiver les tomates en serre..