Comme le druide Panoramix ..

La cueillette du gui est une tradition celtique, qui est arrivée jusqu’à nous à travers tous les âges. On cueillait le gui le jour  du solstice d’hiver ( donc le 20 ou le 21 décembre) pour assurer une belle année fertile,  et de bonnes récoltes. Le gui était le symbole de l’éternité du monde et de l’immortalité de l’âme. Le druide Panoramix tire un peu sur la ficelle en cueillant du gui été comme hiver…mais cela aussi fait partie de la légende. Aujourd’hui, la légende veut que en s’embrassant sous une boule de gui le soir du réveillon, cela porte chance pour toute l’Année Nouvelle.. D’où l’expression  » Au gui l’an neuf »

Pourquoi le gui pousse-t-il dans les arbres..

Le gui pousse toujours sur un arbre, car il a besoin d’un hôte pour subvenir à ses besoins. Le gui est en fait une plante parasite, car il puise l’eau et les éléments minéraux chez son hôte. Cependant, il n’est pas un parasite complet. On appelle  une plante hémiparasite, car, si le gui puise l’eau et les éléments minéraux sur l’arbre qui le porte, il conserve son pouvoir de synthèse chlorophyllienne.

Il colonise principalement  les peupliers, les pommiers, les tilleuls, ou les saules. Mais , vous ne le trouverez jamais sur les érables, ni les hêtres, et très rarement sur les chênes.

Comment le gui prolifère t-il..

Le gui a des tiges arrondies et articulées.Les feuilles sont vert-jaunâtre, épaisses et coriaces pour pouvoir résister au gel. Les groupes de toutes petites fleurs mâles ou femelles apparaissent en mars-avril, et évoluent progressivement en fausses baies. Les fausses baies sont translucides , blanc nacré, et leur pulpe est très visqueuse.

Les oiseaux en sont très friands. Et c’est ainsi que, en les mangeant et en les digérant, les oiseaux vont disséminer des graines sur les branches des arbres.

Faut il enlever le gui ..

Si le gui pousse dans vos arbres fruitiers, oui ! Car comme nous avons vu, le gui parasite votre arbre, et pompe tous ses nutriments.  Enlevez le gui délicatement en le découpant bien au ras de la branche avec une petite serpette ou une fine scie. N’oubliez pas de bien nettoyer la plaie de l’arbre et de mettre du mastic spécial pour panser la plaie de l’écorce. Ce faisant vous empêcherez d’autres parasites de pénétrer l’écorce de l’arbre.