Skip to main content Skip to search

Archives for Atelier Potager

Atelier potager : Samedi 11 février  » Préparer le plan du potager « 

  • Tu voudrais démarrer un potager ou bien mieux organiser ton potager existant?
  • Tu es découragé(e) par de mauvaises expériences?
  • Envie de découvrir mes trucs pour la culture ?
  • Tu voudrais améliorer tes récoltes?

Alors, l’Atelier potager est pour toi !

Même si il n’y a pas grand chose à voir au potager, nous allons organiser ensemble notre année  potager 2023 ! Nous allons parler rotation, classification de légumes, association et plantes compagnes…etc. Tu recevra un document de travail qui reprend les différents aspects abordés ici.    Nous pourrons aussi échanger nos expériences ( bonnes ou mauvaises) dans nos cultures, et s’en inspirer !

Objectifs de l’Atelier

  • découvrir les différentes sortes de légumes
  • parler de la rotation des cultures
  • visualiser la disposition, et les espacements au potager
  • découvrir tous mes trucs contre les ravageurs ( et oui, il y a moyen d’anticiper une partie de la lutte ravageurs!)
  • comprendre les périodes de cultures, les besoins des plantes

Quand ? Où ? Combien ?

Quand ? = le samedi 11 février de 14h00 à 16h00

Où ? =  rue de Grusone 21 A, à 6900 Roy (Marche en Famenne) à 4 ‘min de la N4 sortie Charneux

Combien ? 38,00€. Prévoir quand même une tenue d’extérieur pour visualiser le potager en hiver ! Prendre bics, crayons, pour prendre des notes si tu le souhaites; et compléter ton carnet de bord

Inscription

Inscris toi au plus vite par mail à info@jardiflore.be . Mentionne tes nom, prénom, et numéro de téléphone. Attention ! Le nombre de places est limité. Le montant de 38,00€ est à verser sur le compte de Jardiflore BE25 1940 1520 8182, sans oublier de mentionner nom, prénom et atelier potager sam 11 février.

Pas disponible à la date proposée

L’Atelier fait sa rentrée…et  je suis preneur de toutes tes remarques….N’hésite pas à me faire part de tes remarques au niveau des disponibilités ( en semaine ou samedi). Et si tu ne t’es pas encore inscrit pour recevoir les infos de l’Atelier Potager, envoie moi un mail à info@jardiflore.be  . N’oublie pas de mentionner tes nom, prénom, éventuellement numéro de gsm

Un moment convivial et créatif !

Je me réjouis de partager avec toi ce moment convivial et créatif..dans un vrai potager ! Même si nous sommes encore en hiver, je prévois un petit tour au potager….nous profiterons aussi pour prendre l’air !  ( prévoir des bottes et vêtements adaptés à la météo)

Autres dates pour l’atelier potager

Samedi 11 mars de 14h00 à 16h00 : Premières plantation au potager +calendrier des semis

Samedi 18 mars de 9h30 à 11h30 : Lutter contre les ravageurs au potager : principes, trucs et exemples ( limace, puceron, doyphore)

Samedi 15 avril de 14h00 à 16h00 : Les tomates : culture , taille, conseils et échanges

Read more

Atelier Potager : samedi 11 mars  » Cultures et semis en mars/avril + les fleurs au potager « 

Vous avez les doigts qui démangent ? Moi, aussi !

  • vous pensez qu’il n’y a rien à faire au potager pour le moment ?
  • vous ne savez pas ce que l’on peut cultiver en mars/avril ?
  • vous n’avez jamais fait de semis ?
  • vous ne voyez pas l’intérêt de mettre des fleurs au potager ?
  • vous cherchez de l’aide pour démarrer votre potager cette année ?

Rejoins nous le samedi 11 mars de 14h00 à 16h00

Nous allons démarrer ensemble notre année au potager, découvrir les cultures qui sont déjà possibles, apprendre à faire des semis, découvrir des fleurs bien utiles au potager…bref, nous serons des jardiniers bien occupés ! Pour ne rien oublier, tu reçois un carnet de bord avec toutes les infos de cet atelier, que tu peux compléter avec tes notes !

Objectifs de l’atelier :

  • parler des légumes de saison (mars/avril)
  • comprendre la période de culture, ses avantages et ses inconvénients
  • apprendre à faire un  semis
  • apprendre à organiser la succession des semis
  • découvrir les fleurs au potager

Quand ? Où ? Combien ?

Quand ? = le samedi 11 mars de 14h00 à 16h00

Où ? =  rue de Grusone 21 A, à 6900 Roy (Marche en Famenne) à 4 ‘min de la N4 sortie Charneux. Entrée par la grande grille noire

Combien ? 38,00€. Prévoir une tenue d’extérieur (bottes/manteau) adaptée à la météo pour visualiser le potager  ! Prendre bics, crayons, pour prendre des notes  si tu souhaites compléter ton carnet de bord.

Inscription

Inscris toi au plus vite par mail à info@jardiflore.be . Mentionne tes nom, prénom, et numéro de téléphone. Attention ! Le nombre de places est limité. Le montant de 38,00€ est à verser sur le compte de Jardiflore BE25 1940 1520 8182, sans oublier de mentionner nom, prénom et atelier potager sam 11 mars.

Un moment convivial et créatif !

Je me réjouis de partager avec toi ce moment convivial et créatif..dans un vrai potager ! Même si nous sommes en début de saison, je prévois toujours un petit tour au potager….nous profiterons aussi pour prendre l’air !  ( prévoir des bottes et vêtements adaptés à la météo)

Autres dates pour l’atelier potager

Samedi 11 février de 14h00 à 16h00 : Comment réaliser le plan de son potager.

Samedi 18 mars de 9h30 à 11h30 : Lutter contre les ravageurs au potager : principes, trucs et exemples ( limace, puceron, doyphore)

Samedi 15 avril de 14h00 à 16h00 : Les tomates : culture , taille, conseils et échanges

Read more

L’Aïl au potager

L’aïl, une plante aux mille vertus!

Utilisé depuis les temps anciens en Méditerranée, il est apprécié en cuisine et pour ses propriétés médicinales. Excellent comme anti hypertenseur, anti cancer, antioxydant et immunisant, ses vertus ne sont plus à démontrer, et son utilisation en médecine est généralisée.. Plein de bonnes raisons pour planter de l’aïl !

La culture

Sa culture est facile ! Et même très facile !! Il suffit de le planter dans une terre pas trop humide. La tête d’aïl se divise en petites gousses qu’il suffit de planter à une distance d’environ 10/15 cm en laissant la pointe de la gousse à fleur de terre. Certains utilisent uniquement les gousses de l’extérieur de la tête…moi, j’avoue que je plante toutes les gousses, y compris celles du centre ! et j’ai toujours un bon résultat. Suivant la météo, les têtes seront plus ou moins grosses ; mais elles n’en seront pas moins délicieuses.

Au potager, la culture de l’aïl sur les bords de la parcelle, ou du bac potager, a un effet répulsif sur les mulots et autres campagnols, ainsi que sur d’autres indésirables. Encore une bonne raison pour en planter !

L’aïl d’automne

En automne, c’est  l’ail blanc et l’ail violet que l’on plante… pour une super récolte vers le mois de juin/ juillet…Facile ! Il suffit de planter, dans une terre pas trop humide, toutes les gousses à une distance d’environ 10/15 cm en laissant la pointe de la gousse à fleur de terre ! Dans un bac potager, la terre qui est sur les bords est souvent moins humide et convient très bien pour l’aïl.

L’aïl de printemps

Au printemps, dès le mois de mars, on plante l’aïl blanc ou rose. Le choix des variétés est important en fonction de la saison. Faites confiance à votre fournisseur ! Vous trouverez en fonction des saisons des variétés d’aïl différentes …et c’est normal ! Plantez le de la même façon…en utilisant toutes les gousses présentes sur votre tête d’aïl. N’oubliez pas de bien laisser les pointes des gousses d’aïl  dépasser du sol.

Comme répulsif

La décoction d’aïl fonctionne très bien aussi comme répulsif ! Faites tremper quelques gousses d’aïl dans une bouteille d’eau…Au bout de quelques jours, l’odeur devient…très forte!! Vous pourrez arroser les bords de votre potager ou les trous des mulots pour les faire fuir..Ça fonctionne très bien

Read more

Trucs § astuces : Pourquoi pailler le sol ?

C’est quoi un paillage…

Au jardin ou au potager , le paillage consiste à couvrir le sol, autour des plantations, avec des paillis constitués par différents matériaux d’origine naturelle organique ou minérale. L’homme reproduit ici ce qui se fait naturellement sur un sol forestier. Car dans la nature, quand un sol est nu, la nature se charge de le couvrir par de la végétation, des déchets verts, du feuillage..etc.

Pourquoi le sol ne reste-t-il pas « propre »..

Dans la nature, un sol ne reste jamais nu, et naturellement, il se couvre de « mauvaises » herbes, de feuilles, de mousse, de déchets organiques…etc. Grâce à cette couverture ( que nous appelons paillage), le sol protège la vie organique souterraine. Car dans les couches supérieures de la terre, se trouve des micro organismes qui ont besoin d’eau et d’air. Au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans le sol, les besoins des micro-organismes diffèrent…mais, ça…c’est une autre histoire! En se recouvrant de différentes matières, le sol ainsi couvert va garder l’humidité dans le sol, et protéger sa perméabilité à l’eau et à l’air !

Les avantage du  paillage ..

1.-Quand la terre est nue, l’évaporation est très importante. La vie organique du sol a besoin d’eau pour vivre , et c’est cette vie qui entretient la fertilité des couches supérieures de la terre . Nous savons aussi que les végétaux aussi transpirent beaucoup par le feuillage ou par leurs racines qui sont échauffées. Cette technique permet de réduire les arrosages de nos cultures d’environ 40 % .

2.- Lors des pluies, le paillage se comporte comme une éponge : il évite le ruissellement trop rapide des eaux et le ravinement de la terre. Il protège donc le sol du « lessivage » des matières organiques de la surface. La pluie ne peut plus marteler ou damer la terre, et le paillage garde la terre meuble et fraîche. L’eau et l’air peuvent y pénetrer facilement. Et ainsi les racines des plantes peuvent ainsi continuer leur croissance dans une terre bien meuble. Et le jardinier évite de nombreux binages. Comme la terre reste meuble, le paillage permet à la terre d’absorber même une faible pluie, car il n’y a pas de formation d’une croûte dure en surface.

3.- Sans lumière, les mauvaises herbes ne peuvent ni germer, ni se développer. Toutefois, pour une plus grande efficacité, le paillage doit être épandu sur un sol propre et désherbé. Sinon les grosses racines reperceront allègrement  à travers tout.  Mai, si le sol a bien été nettoyé, la repousse sera beaucoup moindre. Les mauvaises herbes restantes s’épuiseront progressivement…et les désherbages réguliers à la binette n’auront plus lieu d’être.

4.- Progressivement les paillis organiques vont se décomposer, et se transformer en humus, élément capital dans la fertilité des sols. La fertilité du sol en sera grandement favorisée. Tous ces avantages auront des conséquences visibles sur la croissance des végétaux : moins de stress dû au manque d’eau et une terre bien meuble et oxygénée.

Read more

Atelier Potager samedi 12 novembre : Les choux en automne et la lacto fermentation

  • Tu voudrais tant cultiver des choux
  • Tu es découragé par de mauvaises expériences?
  • Envie de découvrir mes trucs pour la culture ?
  • Tu rêve de réaliser tes propres conserves?

Alors, l’Atelier potager est pour toi !

Nous découvrirons ensemble dans un vrai potager les choux en automne…cela nous permettra de voir ce qu’il y a à cette saison au potager, de parler variétés, culture, chenilles, et lactofermentation. Tu recevra un document de travail qui reprend les différents aspects abordés ici.  Nous pourrons aussi voir pratiquement la bonne disposition au potager et mes bons trucs contre les chenilles ( et ça marche !) . Tu réaliseras ta propre conserve en lactofermentation à tester et goûter ensuite à la maison  Nous pourrons aussi échanger nos expériences ( bonnes ou mauvaises) dans nos cultures, et s’en inspirer !

Objectifs de l’Atelier

  • découvrir les différentes variétés de choux
  • visualiser la disposition, et les espacements au potager
  • découvrir tous mes trucs contre les chenilles ( et ça marche ,-)
  • expérimenter la lactofermentation avec du chou rouge et du chou blanc

Quand ? Où ? Combien ?

Quand ? = le samedi 12 novembre de 9h30 à 12h00

Où ? =  rue de Grusone 21 A, à 6900 Roy (Marche en Famenne) à 4 ‘min de la N4 sortie Charneux

Combien ? 38,00€. Mettre une tenue adaptée à la météo…un potager c’est dehors ! Prendre de quoi prendre des notes tu le souhaites.

Inscription

Inscris toi au plus vite par mail à info@jardiflore.be . Mentionne tes nom, prénom, et numéro de téléphone. Attention ! Le nombre de places est limité.Le montant de 38,00€ est à verser sur le compte de Jardiflore BE25 1940 1520 8182, sans oublier de mentionner nom, prénom et atelier potager 21 oct.

Pas disponible à la date proposée

L’Atelier fait sa rentrée…et  je suis preneur de toutes tes remarques….N’hésite pas à me faire part de tes remarques au niveau des disponibilités ( en semaine ou samedi). Et si tu ne t’es pas encore inscrit pour recevoir les infos de l’Atelier Potager, envoie moi un mail à info@jardiflore.be  . N’oublie pas de mentionner tes nom, prénom, éventuellement numéro de gsm

Un moment convivial et créatif !

Je me réjouis de partager avec toi ce moment convivial et créatif..dans un vrai potager ! Nous profiterons aussi d’un bon moment à l’extérieur ( prévoir des vêtements adaptés à la météo)

Atelier potager jeudi 15 septembre  » Les tomates en fin d’été »

Nous avons découvert ensemble les tomates en septembre, les variétés, la culture en serre et en pleine terre, les maladies, et la conservation!

Read more

Trucs et astuces : Faire mûrir les dernières tomates

Il reste plein de tomates vertes !

C’est une question qui revient souvent..j’ai plein de tomates vertes au potager..je n’ai pas envie des les perdre…Que faire?? Voici quelques trucs qui peuvent vous aider

Connaître la tomate verte

La tomate verte c’est à dire pas mûre ( à ne pas confondre avec les variétés de tomates qui sont vertes aussi quand elles sont mûres comme la Green Zebra !) contient un alcaloïde qui est la solanine. C’est une substance toxique à forte dose. Ne paniquez pas ! En général, il faut en consommer beaucoup beaucoup beaucoup.. et des tomates très très vertes pour avoir un problème !   C’est la raison pour laquelle on attend que la tomate soit mûre pour la manger…en plus quand c’est très  très vert , c’est vraiment pas très bon,-)-,)-

D’abord, bien dégager les pieds de tomates

Pour accélérer le mûrissement des tomates, il est important de bien dégager le plant de toutes les feuilles qui empêchent le soleil d’arriver sur les tomates. A cette saison, c’est très important, car les jours sont plus courts et moins chauds. N’hésitez donc pas effeuiller vos tomates!

Les gourmands

N’oubliez pas de supprimer tous les gourmands sans hésitation! Ils pompent la force de la plante, et à cette saison, c’est inutile! Par ailleurs, le fait de tailler sévèrement la plante, produit une réaction de la tomate, qui va se concentrer sur ses fruits pour assurer sa survie avec les graines. Supprimez également les branches qui portent de minuscules tomates ! Il n’y a aucune chance qu’elles arrivent à maturité; et il vaut mieux assurer votre récolte des fruits déjà bien formés que d’attendre un grossissement aléatoire des tout petits fruits

Coupez les tomates dès qu’elles jaunissent

Vous pouvez aussi couper les tomates dès qu’elles commencent à prendre un peu de couleur jaune ou orange. Ce faisant vous soulagez le plant d’une partie de la récolte..et ces tomates sont assez faciles à faire mûrir à l’intérieur.

Faire mûrir les tomates à l’intérieur

Pour ma part, je stocke les tomates un peu jaunes dans des caisses à fruit en bois avec éventuellement un papier journal au fond. Ce journal me sert à absorber le jus, si éventuellement un tomate abîmée venait à pourrir. Cela empêche de contaminer les autres fruits de la caisse. Je dispose quelques pommes bien mûres avec les tomates En murissant, la pomme dégage du gaz éthylène qui accélère le mûrissement des tomates. Je recouvre la caisse d’un papier journal également. Ainsi, le gaz éthylène produit par les pommes ne s’évapore pas trop vite dans l’atmosphère ambiante, et accélère le mûrissement des tomates. Placez la caisse dans un endroit ventilé et chaud.

La confiture de tomates vertes.

Une seule solution si vos tomates restent définitivement vertes , car la saison est trop avancée… Vous pouvez faire une délicieuse confiture de tomates vertes. En cuisant le fruit, vous diminuez considérablement le taux de solanine. En plus, la confiture de tomates vertes ou confit de tomates vertes est délicieuses avec un pâté, du foie gras, ou une viande…A essayez absolument !

Read more

Recette du jardin : Le gâteau chocolat-potiron de Camille

Un vrai gâteau au chocolat !

Ça ressemble à un gâteau au chocolat! Ça a le goût d’un gâteau tout léger au chocolat ! Et pourtant il y a du potiron dedans ,-,)-)-)

La recette de Camille..

Pendant le confinement, j’ai créé un atelier cuisine Skype avec mes petits-enfants ( et les mamans qui aidaient, bien sûr!!!). Nous avons fait plein de recettes familiales…et un jour, Camille (6 ans) m’a  dit : » Mamy, la prochaine fois…c’est moi qui te fais l’atelier !! »..Et, sous la direction de Camille, nous avons préparé un délicieux gâteau au chocolat-potiron. Le potiron allège la préparation ! C’est donc un gâteau léger, avec des ingrédients très sains..A essayer absolument !

Les ingrédients…

3 oeufs, 120 gr de sucre, 200 gr de potiron en purée, 100 gr de chocolat noir, 20 gr huile olive, 1 jus d’orange, de la vanille, 1 ccafé de poudre à lever, 120 gr de farine (froment ou riz pour les intolérants). Mettre le potiron à la vapeur pour pouvoir le réduire en purée. Battre les jaunes d’œufs avec la moitié du sucre, jusqu’à ce qu’ils soient bien blancs et épais. Ensuite, ajouter le chocolat fondu et le potiron réduit en purée.  Ajouter l’huile d’olive et le jus d’orange. Ajouter la farine dans laquelle vous avez mélangé la poudre à lever. Finir en ajoutant le blanc d’œuf délicatement. Cuire à 180°c pendant environ 35min. Après refroidissement, si vous aimez, vous pouvez napper de chocolat fondu.

Délicieux avec une petite crème vanille de la fromagerie d’Ambly ,-),-)-

Les variantes..

La purée de potiron peut être remplacée par des courges butternut ou des courgettes râpées finement. J’utilise aussi en hiver la purée de potiron que je mets en conserve et que je stérilise.

Read more

Trucs et astuces : préparer l’arrière saison au potager

C’est le moment de penser à l’arrière saison !

C’est le moment de préparer l’arrière saison au potager! De la place se libère…oignons et échalotes sont récoltés, les poireaux d’été seront bien vite mangés ou au congélateur pour l’hiver…. Vous allez pouvoir penser à l’arrière saison.

Des plantes qui n’aiment pas la chaleur..

De nombreuses plantes n’aiment pas la chaleur de l’été, et donc attendent l’arrière saison pour profiter de la place disponible. Parmi eux, les épinards d’hiver se sèment au mois d’août, après les grosses chaleurs. Choisissez les variétés dites « d’hiver »…vous pourrez récolter de l’épinard même après les premières gelées. La mâche est aussi un légume qui résiste au froid…en la semant régulièrement de août à septembre, vous pourrez profiter d’une petite salade d’hiver avant les grands froids.

Les légumes qui produisent sur une longue période

Vous pouvez aussi utiliser les légumes perpétuels…céléri vivace (=livèche), oignons perpétuels, ou les légumes qui produisent longtemps comme les bettes

Refaire quelques semis

N’hésitez pas à refaire quelques semis de laitue à couper,  de radis, de persil et de cerfeuil.De pousse rapide, ils vous permettront de faire quelques belles récoltes avant les gelées. Vous pourrez même envisager une petite protection avec une toile, pour les premières gelées blanches, afin de prolonger votre récolte.

A semer tout de suite, pour repiquer

Les choux chinois (Pe tsai), et les chicorées pain de sucre sont utilisés pour les récoltes de l’arrière saison. Les chicorées scaroles et frisées sont aussi adaptées à l’arrière saison.

Le pourpier et le cresson se portent mieux à la fraîcheur…profitez-en.

Découvrez mes trucs pour faire mûrir les dernières tomates vertes.

Read more

Recette du jardin : Le délice chocolat – courgettes

Un délicieux cake au chocolat !

Ça ressemble à un cake au chocolat !! Et ça a le goût d’un cake au chocolat…Mais chuuut!! Ne le dites pas ! Il y a des courgettes dedans,-)-,)

Encore une façon de cuisiner les courgettes du jardin, qui  remplacent ici la matière grasse,  dans une recette pleine de légèreté.

La recette :

200gr de courgettes rapées finement, 20gr de cacao en poudre, 200gr de chocolat noir, 80 gr de sucre, 4 oeufs, 30 gr de farine ou de maïzena, vanille. Fouettez les jaunes d’oeufs, le sucre et la vanille jusqu’à faire un beau ruban blanc. Ajoutez le cacao en poudre. Attention ! Utilisez du cacao sans sucre (pas du Nesquick) type cacao amer. Ajoutez la moitié des courgettes rapées, et ensuite la farine. Faire fondre le chocolat  et ajoutez le à la préparation. Ajoutez le reste des courgettes, et ensuite les blancs d’oeufs battus en neige.

Cuire à 180° pendant environ 35 minutes. Après refroidissement, vous pouvez garnir le gâteau avec un peu de chocolat fondu ou le servir avec un peu de crème fraiche ou de crème vanille.

Ni vu ni connu…

Ne dites rien !! Personne ne verra que vous avez mis des courgettes dedans…et tout le monde trouvera votre cake délicieux et super léger,-),-)-)

Bon appétit !

Read more

Trucs et astuces : Les engrais verts

C’est quoi un engrais vert ?

Un engrais vert , c’est une plante que l’on sème, après la culture en automne , ou avant la culture au printemps, pour enrichir le sol. Leur propriété principale est  de fixer l’azote dans le sol par leur racines. Mais, l’engrais vert a aussi de multiples avantages. Avant la nouvelle culture, on fauche l’engrais vert  ou on le broie; et ensuite on l’incorpore dans le sol.

Les avantages ? Ils sont nombreux!

Pour entretenir la terre du potager, rien de tel que d’essayer de couvrir la terre en permanence ; car une terre nue est soumise aux intempéries. Les pluies denses vont lessiver le sol, et entraîner les nutriments par le ruissellement. Cela appauvrit le potager. Le soleil, quant à lui, désèche la terre et forme une croûte qui empêche l’eau d’entrer. La terre nue est aussi livrée à l’invasion des adventices (mauvaises herbes). Profitez donc  qu’une planche de culture se libère, et couvrez le sol avec un engrais vert. La plante va pousser, couvrir le sol, et l’enrichir par ses racines qui fixent les nutriments ou en apportent de nouveaux dans votre sol.  Vous nourrirez ainsi le sol pour la prochaine culture.

Que choisir ,

Essayez de varier vos engrais en fonction de vos cultures…si vous avez mis des choux à cet emplacement cette année, préférez un engrais qui ne soit pas de la famille des crucifères (choux,radis, navet), plutôt la phacelie, le trèfle….Après des pommes de terre, rien de tel qu’un bon semis de moutarde qui recouvrira le sol et l’enrichira pour l’an prochain.

Les différents engrais verts

Le trèfle incarnat est aussi une variété intéressante et se sème généralement après les cultures d’été. Préférez le au trèfle blancs; car le trèfle blanc est vivace, et il a tendance à s’installer un peu trop bien!  Il fixe l’azote de l’air au niveau de ses racines, et son système radiculaire décompacte le sol. Il sera fauché en Mars/Avril et une culture de printemps pourra suivre.Il a l’avantage de ne pas être une variété vivace contrairement aux autres trèfles. Ainsi une fois coupé à ras terre il ne repoussera pas (ou très peu).

Le sarrazin, lui , ne peut pas être utilisé comme engrais vert en hiver, car il craint le gel. Il nourrit le sol en azote et phosphore. Son pouvoir couvrant est excellent, et il supporte une terre un peu acide.

Le seigle a un système racinaire très dense et profond. Il est résistant au froid et aux gelées et supporte les terres pauvres. Il peut se semer tardivement, jusqu’en Octobre/Novembre. Les céréales sont souvent associées avec une légumineuse, pour combiner plusieurs avantages .Les céréales aèrent et le sol en profondeur avec leur système racinaire puissant; alors que les légumineuses structurent le sol en surface. L’utilisation de plusieurs espèces concurrence mieux les mauvaises herbes.

La moutarde fixe l’azote dans ses racines, et lors de l’enfouissement, enrichit considérablement le sol. Elle peut se semer avant l’hiver ou au printemps, de mars à octobre, car elle résiste au gel. De la famille des crucifères, comme les choux, il vaut mieux mieux ne pas la semer à des emplacements où vous avez cultivé vos choux, radis, navet.. Préférez lui un autre engrais qui apportera des nutriments différents.

La phacélie est une petite merveille quand elle fleurit ! Elle se couvre de fleurs bleues qui sont un bonheur pour les insectes et attirent les pollinisateurs. De croissance rapide, elle renouvelle les éléments nutritifs du sol, et augmente la flore microbienne du sol. Elle se sème en septembre ou octobre ou au début du printemps en avril dès que le sol est un peu réchauffé. Son pouvoir de recouvrement est très bon, et elle limite la propagation des mauvaises herbes.

 

N’hésitez à mélanger les engrais, et à couvrir les petites surfaces au fur et à mesure qu’elles se libèrent.

Read more